Untitled IV de Salar Ahmadian
Salar Ahmadian

Untitled IV

2016 / 2016
Édition limitée, Tirage: 150, Signée
140 x 123
Modifier le cadre
Cadre

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant, Sans cadre, 140 x 123 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

CHF 1 799,00
TVA incluse plus CHF 44 de frais d'envoi | N° d'œuvre : SAH04
Informations de fond sur Salar Ahmadian
Introductions
La culture visuelle de l’Orient s’illustre depuis des siècles par ses graphies et ornements délicats. L’interdiction de représenter des visages est l’un des principaux défis artistiques du monde islamique pour trouver d’autres formes d’expression esthétiques. Dans la peinture occidentale moderne, le refus de toute représentation figurative a pour sa part abouti à l’abstraction.

Résidant à Vancouver, l’artiste iranien Salar Ahmadian s’approprie les deux courants artistiques. Dans ses tableaux, il associe les écritures pour créer des compositions expressives et abstraites. Leur vif coloris n’est pas sans rappeler le pop’art. Influence de l’Occident mise à part, c’est la calligraphie persane qui constitue l’objet central de ses tableaux. En Iran, cette dernière est héritière d’une tradition multiséculaire. Superposés, entrelacés et dépourvus de sens de lecture, les caractères de Salar Ahmadian deviennent eux-mêmes des protagonistes. En se désolidarisant de leur fonction initiale, ils abandonnent leur signification et manifestent un aspect formaliste. Impossible d’identifier les différents caractères ; notre perception se concentre sur les couleurs et les formes aux atours presque tridimensionnels.

Ahmadian révèle son talent à établir un lien magistral entre tradition et modernité, entre Orient et Occident. La synthèse de ces multiples influences est une esthétique s’inscrivant parfaitement dans l’esprit de notre temps.


Daniela Kummle
Curriculum vitæ
L’artiste iranien Salar Ahmadian est né en 1957. Dans ses œuvres, il associe la calligraphie perse à l’abstraction occidentale. Ahmadian a suivi des études de peinture à Téhéran ; il vit et travaille depuis plus de 30 ans au Canada. Ses œuvres ont été présentées dans de nombreux musées et des galeries internationaux, à l’Orlando Museum of Art et à la Chelsea Gallery de Londres notamment. Des œuvres de l’artiste ont même été vendues aux enchères chez Christie’s.