pdp.preview.ar-cta.header
Prévisualisez cette œuvre sur votre mur
Scannez-moi pour visualiser cette œuvre sur vos murs ! (sur iPhone uniquement)

Pointez l'iPhone vers le mur souhaité (à environ 3 mètres) et appuyez sur Démarrer.

Bowie

2017 / 2018 RBA06
 
Sizes:
80 x 80
Derniers exemplaires
100 x 100
Derniers exemplaires
Execution/framing
Caisse américaine Bâle
Largeur de profil 15 mm avec verre acrylique mat, érable canadien blanc, 84,4 x 84,4 cm (Dimensions extérieures) épaisseur 2 mm mat, sans cadre, 80 x 80 cm (Dimensions extérieures) Sur papier premium (mat) non monté ou encadré. Expédié roulé.
Largeur de profil 15 mm avec verre acrylique mat, érable canadien blanc, 84,4 x 84,4 cm (Dimensions extérieures)
Execution/framing
Caisse américaine Bâle
Largeur de profil 15 mm avec verre acrylique mat, érable canadien blanc, 104,4 x 104,4 cm (Dimensions extérieures) épaisseur 2 mm mat, sans cadre, 100 x 100 cm (Dimensions extérieures) Sur papier premium (mat) non monté ou encadré. Expédié roulé.
Largeur de profil 15 mm avec verre acrylique mat, érable canadien blanc, 104,4 x 104,4 cm (Dimensions extérieures)
page.detail.shipment.estimation.sale-item
TVA incluse plus CHF 19,90 de frais d'envoi

PRÊT À ACCROCHER

Toutes les œuvres d'art LUMAS peuvent être accrochées très facilement après le déballage.

EMBALLÉ EN TOUTE SÉCURITÉ

Les emballages des usines LUMAS répondent toujours aux normes les plus strictes, afin de garantir que tout arrive chez toi en aussi bon état qu'il a été expédié.

SOUTIENT LES ARTISTES

Avec chacun de tes achats LUMAS, l'artiste reçoit une commission équitable.

14 JOURS DE DROIT DE RETOUR

Retour facile sous 14 jours pour s'assurer que vous êtes satisfait de chaque achat.



INFORMATIONS SUR LE BAGROUND
Grâce à sa technique de dot painting, Richard Brandão modifie notre perception des choses. Dans ses œuvres, l’artiste montre qu’une forme de vie peut émerger à partir d’impressions isolées.

Les racines de cette perception sensorielle « fragmentée » remonte à son enfance : en changeant régulièrement de domicile, Richard Brandão a connu bien des environnements et assimilé les particularismes des êtres qui y vivaient.

Le spectateur peut ici revivre cette idée de fragmentation en reliant visuellement les différents ingrédients composant les œuvres. Si, de près, les points ressemblent fort à des arrangements de couleur abstraits, les visages de célèbres icônes pop surgissent à mesure que l’on s’en éloigne. Ainsi commence une confrontation pour le moins ludique : de prime abord méconnaissables, les « pièces détachées » s’amalgament en une silhouette familière. Il faut d’ailleurs observer un certain éloignement par rapport à l’œuvre pour que celle-ci produise tout son effet.

À travers ses peintures acryliques, Richard Brandão illustre de manière saisissante à quel point nos sens peuvent être influencés par les variations spatiales.

VITA
L’artiste Richard Brandão est né en 1980 dans l’État du Minas Gerais, au Brésil. Autodidacte, Richard Brandão s’est mis à peindre à l’âge de douze ans. Ayant régulièrement déménagé, il s’est confronté dès son enfance aux multiples ethnies et religions du Brésil. Ses œuvres ont été présentées lors de nombreuses expositions au Brésil et à l’étranger..
Expositions
2018Preview, Fortaleza, Brazil
2017Vivacidade, São Paulo, Brazil
New Portfolio, Galeria Eykones, São Paulo, Brazil
INTERVIEW
Picasso a dit un jour « Chercher ne signifie rien en peinture. Ce qui compte, c’est trouver. » Et vous, où trouvez-vous votre inspiration artistique?
Je trouve tous les jours de nouvelles idées artistiques dans des conversations avec mes amis, dans mon contact avec la nature, avec la mer. Mes œuvres puisent également dans mes pensées, dans les moments de joie comme ceux de tristesse. Je regarde toujours le monde avec un œil artistique.

De l’idée à la réalisation : comment abordez-vous votre travail?
Je suis un créateur multidisciplinaire et autodidacte. En général, je me lance dans une nouvelle série alors que je suis encore en train de travailler sur une autre. Je passe un certain temps à réfléchir à la poésie de l’ensemble puis réalise plusieurs esquisses mentales avant de matérialiser l’œuvre sur toile ou sur papier.

Quel est votre livre préféré?
L’Aveuglement , de José Saramago

Avec quel artiste aimeriez-vous prendre un café et de quoi parleriez-vous?
Je prendrais bien un café avec Banksy ! Je suis un grand admirateur de son travail et m’identifie beaucoup à sa technique ! J’ai moi-même réalisé plusieurs séries au pochoir. Je lui ferais beaucoup d’éloges sur son travail, mais nous ne parlerions pas uniquement de nos approches respectives. Nous évoquerions également l’influence négative de certains dirigeants et la nécessité, pour les artistes, de transmettre un message d’espoir au monde.

Qu’est-ce qui vous a poussé vers les disciplines artistiques?
J’ai commencé à dessiner par hasard à l’âge de 9 ans alors que je m’étais inscrit à un concours de dessin. Jusque-là, rien d’anormal ! À l’âge de 12 ans, j’ai peint mon premier tableau et suis tombé amoureux de l’art. Mes créations sont longtemps restées anonymes, car je ne soupçonnais pas qu’un jour elles puissent avoir l’ampleur qu’elles ont aujourd’hui ! Ce n’est qu’en 2016 que j’ai commencé à les montrer au public sur les réseaux sociaux. En 2017 s’est tenue ma première exposition à São Paulo et, à partir de là, mes œuvres ont conquis le monde. Elles sont aujourd’hui visibles dans toute l’Europe, ainsi qu’aux États-Unis et au Canada.

Par quelles personnes de votre entourage êtes-vous particulièrement influencé?
Amis, collègues, famille, animaux, architecture, etc. : tout ce qui m’entoure est, d’une manière ou d’une autre, susceptible d’intégrer mes œuvres.

Imaginez que vous possédiez une machine à remonter le temps. Où vous transporterait-elle?
Je voyagerais dans les années 1980 et profiterais davantage de mon enfance et me dirais, avant de revenir au présent : « Crois en toi ! ».

Hormis les arts, quelle est votre plus grande passion?
J’aime la vie, ma famille, mon amour et surtout, je ne peux vivre sans musique!

Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?
Je travaille sur une série pop intitulée Hypnotic, dans laquelle le jeu des lumières et des lignes génère des images abstraites qui deviennent des personnages dès lors qu’elles se tiennent à distance du spectateur. Parallèlement à cette série, je travaille sur un cycle abstrait intitulé No Fundo do Mar , véritable récit poétique raconté sous forme d’art.

Aucune livraison n'est possible dans votre pays à partir de cette page.
Si vous désirez passer commande chez nous, veuillez visiter le site LUMAS USA.

Non merci, j'aimerais rester sur cette page.
Oui, je souhaiterais changer.