Édition limitée, Tirage: 100, Signée
2010 / 2012
Hartwig Klappert
À propos de l’œuvre

Island 2

70 x 160
Modifier le cadre
Cadre

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm mat, Sans cadre, 70 x 160 cm (Dimensions extérieures)

Caisse américaine Bâle, Largeur de profil 15 mm avec verre acrylique brillant , érable canadien blanc, 74,4 x 164,4 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

CHF 1 399,00
TVA incluse plus CHF 44 de frais d'envoi | HKP02
Informations de fond sur Hartwig Klappert
Introductions
Hartwig Klappert erre le long des bords des forêts longilignes

Les forêts ont en hiver quelque chose de fantastique et de merveilleux. La cime des arbres dépouillée et les sapins épais font penser à de vieux cristaux engourdis. Le photographe randonneur marche à pas lourds dans la froide saison à travers les champs blancs enneigés d’où il fixe de loin, pour nous, ses panoramas dont il est banni à l’aide de son appareil photo. Hartwig Klappert erre le long de bordures de branches fines et tremblantes et de troncs aux formes bizarres et y découvre ses « drapeaux de forêts » qui s’étirent le long des orées de bois longilignes.

Directement placées les unes à côté des autres, les racines des arbres reposant sous une neige profonde figurent la beauté d’une nature brandebourgeoise en partie cachée. Là on trouve dans la lumière du matin des bordures de forêts muets et courbés par les vents forts ou des îlots d’arbres qui se regroupent autour d’un village blotti sous la neige. Ici le spectateur sent une lente transformation des bordures, quelque chose qui « s’érode » mais qui malgré tout semble doucement s’étendre.

D’autre part, le photographe promeneur et flâneur fixe une lumière bleue grise qui, comme couleur du ciel, ne fait aucune concurrence au blanc pur de la neige et aux lignes d’horizon. Au premier plan, on découvre des traces isolées ou des petits buissons timorés et des brindilles de paille qui percent le manteau de neige.

Parfaitement composés, les grands panoramas font penser avec ses bandeaux à des rouleaux de papier peint et calligraphié avec une tendance marquée pour le blanc et le bleu gris.
Dans une saison semble-t-il inhospitalière, que l’on aime volontiers observer depuis un abri sûr et bien chauffé, le regard erre au-dessus d’un paysage légèrement gelé que le temps ne peut fixer dans ce froid glacial que pour un certain temps. Grâce à ces œuvres, nous recevons du courage pour observer et vivre ce changement de saisons et apprécier le charme de l’hiver.
Pour changer, on pense au vert ou aux feuilles d’automne colorées qui, gelées, sont parfois restées accrochées en haut des cimes et on se réjouit d’une attente et de la beauté entêtée de cette lumière qui soutire elle-même sa magie de cette saison décrite comme sombre.

Hartwig Klappert a conquis pour nous le froid et nous a rendu curieux de son avancée, de son éveil et de son retour. De là naît une prise de conscience du circuit de la nature, du climat et du temps local, différent et à découvrir dans chaque nouvelle région.

Christina Wendenburg 
Curriculum vitæ
1947Né à Siegen, Allemagne
Études de design graphique à la Hochschule der Künste (UdK) Berlin, Allemagne
Art Director à l´agence de publicité Gruppe 96
1975Travail comme photo designer
1994-1997poste de professeur invité à la Hochschule für Bildende Künste à Braunschweig, Allemagne

Visitez le site LUMAS USA!

Aucune livraison n'est possible dans votre pays à partir de cette page.
Si vous désirez passer commande chez nous, veuillez visiter le site LUMAS USA.

Non merci, j'aimerais rester sur cette page.
Oui, je souhaiterais changer.