Mick de André Monet
Édition limitée, Tirage: 250, Signée
Édition limitée, Tirage: 150, Signée
Édition limitée, Tirage: 100, Signée
2015 / 2016 AMN41
André Monet
À propos de l’œuvre

Mick

60 x 45
100 x 75
150 x 113
Best-seller
Modifier le cadre
Cadre

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant, Sans cadre, 60 x 45 cm (Dimensions extérieures)

ArtBox Aluminium 25mm, avec verre acrylique brillant, argent, 61,2 x 46,2 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

Modifier le cadre
Cadre

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant, Sans cadre, 100 x 75 cm (Dimensions extérieures)

ArtBox Aluminium 25mm, avec verre acrylique brillant, argent, 101,2 x 76,2 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

Modifier le cadre
Cadre

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant, Sans cadre, 150 x 113 cm (Dimensions extérieures)

ArtBox Aluminium 25mm, avec verre acrylique brillant, argent, 151,2 x 114,2 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

CHF 449
TVA incluse plus CHF 14 de frais d'envoi
Qualité de musée exceptionnelle
Emballage Art Security
30 jours de droit de retour
Informations de fond sur André Monet
Introduction
Dans ses impressionnants collages grand format, André Monet fait le portrait des icônes pop de notre époque. Le culte des stars autant que la multitude de leurs visages sont, dans son art, objet de fascination. Humaines et sensibles, majestueuses et charismatiques, ses célébrités nous envoûtent sur-le-champ.

L’artiste canadien rend hommage à David Bowie, récemment décédé, avec un portrait exceptionnel par son intensité, dont l’esthétique parvient à capturer l’aura énigmatique du légendaire musicien. André Monet choisit ses motifs en s’inscrivant dans l’esprit du temps. C’est en tout cas l’idée qui se dégage des mises en scène sophistiquées de Rihanna, Jay-Z ou encore Cate Blanchett.

Minutieusement composés, ses collages associent textes et peinture acrylique. Monet réinterprète les références photographiques dans un style pop’art concis. Poussés à l’extrême, les contrastes d’ombre et de lumière confèrent aux visages une expressivité dramatique. La composition d’ensemble est rehaussée d’accents de couleur mis avec justesse. En aucun cas les fragments de textes, de plans et de partitions utilisés ne seraient de quelconques trouvailles. Ils établissent un lien direct avec la personne, sa biographie, son œuvre.

André Monet a étudié l’art et le graphisme à Montréal, sa ville natale, dans les années 1980. Ses œuvres sont désormais exposées dans de nombreuses galeries à travers le monde. En 2011, à l’occasion du mariage princier, il fut chargé de réaliser un portrait du prince William et de la future duchesse Kate. Par son style ô combien caractéristique, il allie raffinement technique et émotion dans d’indémodables créations glamour.


Daniela Kummle
Curriculum vitæ
1965Naissance à Montréal, Canada
A étudié l’art et le graphisme
Vit et travaille à Montréal, Canada
Expositions

Expositions individuelles

2014VIP, Galerie de Bellefeuille, Montréal, Canada
2011Retrospective, Galerie Lydia Monaro, Montréal, Canada
2010André Monet, Opera Gallery, New York, USA
2008Brilliance of being, Thompson Landry Gallery, Toronto, Canada
2007Caractères, Galerie Lydia Monaro, Montréal, Canada
2006Mouvement de masse, Galerie Lydia Monaro, Montréal, Canada

Expositions collectives

2015Art Palm Beach, Palm Beach, Miami, USA
2015Context Art Miami, Miami, USA
2015Toronto International Art Fair, Toronto, Canada
2015Art Miami New York, New York, USA
2015Art Palm Beach, Palm Beach, Floride, USA
2014Impressions of Singapore, Opera Gallery, Singapour
2014The Great American Icons, Opera Gallery, Séoul, Corée du Sud
2014Toronto International Art Fair, Toronto, Canada
2014Expo Chicago, Chicago, USA
2014Art Show Busan, Busan, Corée du Sud
2013Nowness!, Art Walk/Opera Gallery, Cannes, France
2013The many faces of David Bowie, Opera Gallery, Londres, GB
2013Contemporary icons, Art Walk and Opera Gallery, Oslo, Norvège
2013Paris Match, une histoire de couvertures, Opera Gallery, Paris, France
2012Visage, Opera gallery, Séoul, Corée du Sud
2012Nobody else but you, Opera Gallery, Singapour
2012I want to be loved by you, Opera Gallery, Paris, France
2011Black and White, Opera Gallery, Séoul, Corée du Sud
2011André Monet vs Jean-François Larieux, Opera Gallery, Hong Kong, Chine
2011Nuit Rouge, Galerie Lydia Monaro, Montréal, Canada
2010Small Sizes, Galerie Lydia Monaro, Montréal, Canada
2010Toronto International Art Fair, Toronto, Canada
2010Face à face, Opera Gallery, Paris, France
2010Les nuits blanches, Galerie Lydia Monaro, Montréal, Canada
2009X-mas exhibition, Galerie Lydia Monaro, Montréal, Canada
2006Group Show, Thompson and Landry Gallery, Toronto, Canada
Interview
Picasso a dit un jour « Chercher ne signifie rien en peinture. Ce qui compte, c’est trouver. » Et vous, où trouvez-vous votre inspiration artistique ?

L’art a toujours fait partie intégrante de ma vie. Je m’en suis rendu compte lorsque que j’ai vu ma nourrice dessiner un champignon sur une feuille de papier. Je n’arrivais pas à comprendre comment elle faisait. J’étais stupéfait de voir qu’elle était capable de consigner le réel sur papier. Il y a bien longtemps que l’événement s’est produit, mais il n’en a pas moins marqué un tournant dans ma vie. Quant à mon premier portrait, je ne saurais le dater avec précision. Ce qui est sûr, en revanche, c’est que la première fois que j’ai dessiné un visage sur la page d’un livre en l’accompagnant d’une carte géographique en guise de texture, j’ai tout de suite compris que je venais de créer quelque chose d’inédit. Depuis, cette technique a fait des émules, d’autres artistes s’étant essayés à la même chose que moi. Mais lorsque j’ai commencé il y a maintenant quelques années, j’étais le seul à en avoir eu l’idée et je savais que cela changerait le cours des choses.


De l’idée à sa réalisation : comment abordez-vous votre travail ?

Quand je choisis un sujet, un visage à peindre, je me plonge dans l’univers de cette personne. Ses livres, ses paroles, sa vie, l’immersion est totale. J’ai besoin de parfaitement maîtriser le sujet afin que le spectateur qui contemple mon travail finisse par ressentir la même chose. Je me concentre beaucoup sur les yeux, le regard, les textures. Les gens ne sont pas des êtres monolithiques, mon travail non plus. Je pense que c’est la seule façon de créer un portrait capable d’exprimer l’amour, le respect et l’admiration que j’éprouve à l’égard de mon sujet.


Quel est votre livre préféré ?

Tout ce qui a été écrit par Romain Gary.


Avec quel artiste aimeriez-vous prendre un café et de quoi discuteriez-vous ?

J’aurais aimé déjeuner, dîner, prendre un café, un verre ou quoi que ce soit en compagnie de Picasso. Je ne cesserai d’admirer son audace et son génie. Pourtant, je ne suis pas sûr que rencontrer ses idoles soit une bonne idée. Il vaut mieux les imaginer d’une certaine façon et laisser la réalité de côté.


Qu’est-ce qui vous a poussé vers les disciplines artistiques ?

Je m’adonne à la peinture depuis mes premiers souvenirs. J’ai étudié le graphisme à l’université avant de travailler pendant un certain temps dans la mode et la publicité. Mais, l’entreprise pour laquelle je travaillais a eu de gros problèmes financiers. En tant que cadre supérieur, on m’a demandé de licencier tous les employés de mon étage avant que ce ne soit mon tour. Je sorti de là avec quelques affaires dans un carton… direction mon studio ! J’y suis resté un an pour y préparer mon premier spectacle. La première a eu lieu à guichet fermé !


Par quelles personnes de votre entourage êtes-vous particulièrement influencé(e) ?

Ma femme Joanne.


Imaginez que vous possédiez une machine à remonter le temps. Où vous transporterait-elle ?

Je vivrais à Paris, soit à la Belle-Époque soit dans l’entre-deux-guerres. Au temps de Manet, Lautrec, Monet, Picasso et les autres.


Hormis les arts, quelle est votre plus grande passion ?


La peinture est une expérience très solitaire. Il n’y a que mes créations et moi, dans la plus stricte intimité. C’est aussi la raison pour laquelle je dépends très fortement de la musique. Elle est pour ainsi dire la bande-son de ma vie, de mon travail, de mon état d’esprit, de mon humeur lorsque je dois me concentrer sur ces détails devenus signature.


Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

Je travaille sur une série de nus. J’en avais déjà exposé à New York il y a quelque temps et toutes les pièces s’étaient vendues. Il y a donc une piste à explorer ! Je les ai remaniés, toujours en utilisant mes arrière-plans habituels – collages, cartes, de tampons, textures diverses –, mais en leur ajoutant une petite touche !

Visitez le site LUMAS USA!

Aucune livraison n'est possible dans votre pays à partir de cette page.
Si vous désirez passer commande chez nous, veuillez visiter le site LUMAS USA.

Non merci, j'aimerais rester sur cette page.
Oui, je souhaiterais changer.